Steppe et désert du Gobi

 

Pour qui ?

  • plus de 18 ans

Où ?

La Mongolie

Vous apprécierez

Le séjour en bref

Ce magnifique circuit composé de déplacements en 4x4, de balades et d’activités, vous fera découvrir les différents aspects de la Mongolie centrale. Les traditions de son peuple nomade, son patrimoine culturel, ses paysages de steppes vertes et dorées, de montagnes rebelles, de collines ondulant à l’infini, de reliefs volcaniques. La célèbre vallée d’Orkhon (classée au patrimoine de l’UNESCO), le berceau de la culture nomade, Khangaï terre authentique et mystérieuse sont à découvrir. Passage par le désert de Bayan Gobi pour apprécier ses dunes de sable doré, ses montagnes rocheuses. Vous profiterez des campements en plein désert, pour contempler l'immensité de la voûte céleste aussi souvent que possible. Un voyage de 12 jours, du 17 au 28 août.

Le programme en détail

Jour 1 : France / Oulan-Bator

 Rendez-vous à l’aéroport Paris Charles de Gaulle et décollage à 11h30 à destination d’Oulan-Bator. Correspondance à l’aéroport de Moscou (16h20 / 18h35). Dîner et nuit à bord.

 Jour 2 : Une journée dans la capitale

 Arrivée à l’aéroport d’Oulan-Bator à 05h40, accueil par notre équipe et transfert à l’hôtel 2*.

 Petit déjeuner à l’hôtel et chambres disponibles dès votre arrivée pour vous rafraîchir.

 Dans la matinée sortie en bus climatisé en ville avec votre guide pour une visite guidée d’Oulan-Bator.

 Déjeuner en ville dans un restaurant local

 Après-midi, visite du Musée de l’histoire mongole. Visite du mémorial des soldats russes dressé sur la colline de Zaisan d’où on a une belle vue générale sur toute la capitale.

 Dîner en ville et nuit à l’hôtel 2* (chambres standard).

 Jour 3 : Visite du Parc national de Khustaï et ses chevaux sauvages – 130 km dont 90% sur le goudron (2 à 3 heures de route, hors visites et arrêts)

 Après le petit déjeuner à l’hôtel 2*, visite du monastère de Gandan, centre bouddhiste du pays où nous trouvons une statue de Bouddha de cuivre dorée de 26 m.

 Route en direction du Parc national de Khustaï qui se situe non loin des petites dunes de Moltsog Els.

 Premier déjeuner dans les steppes devant un beau panorama : plats chauds préparés par la cuisinière du voyage.

 Transfert au camp de yourtes de Khustai pour l’installation

Transfert en 4x4 dans le parc pour la visite : dernier cheval de Prjevalsky chassé dans les années 1930, la terre mongole n’avait pas revu ses traces jusqu’à ce que ces chevaux de Prjevalski aient été réintroduits avec succès il y a quelques années, grâce aux Hollandais, Français et Ukrainiens.

 Retour au camp « Khustai » ou similaire pour le dîner et la nuit

 Le parc national de Khustaïn Nuruu, dont le nom signifie "la chaîne de bouleaux", se situe à 90 km au sud-ouest de la capitale, à 1 843 mètres d’altitude. Cette réserve naturelle, créée en 1992, couvrait un territoire de 506 km² avant de devenir en 1998 un parc national (superficie de 500 km²) ayant comme objectif la réintroduction des chevaux de Przewalski, "takhis" et la protection de l'écosystème de la steppe forestière, menacée par la surexploitation des terres. Il abrite 459 espèces de plantes, 85 espèces de lichens, 90 espèces de mousses, 33 espèces de champignons, et 44 espèces de mammifères sont enregistrées comme le cerf rouge, la gazelle de Mongolie, le chevreuil, le loup gris, le lynx, le renard roux. Sont également présentes dans le parc, 217 espèces d'oiseaux comprenant l'aigle royal, le gypaète barbu, la grande outarde, le cygne chanteur, la cigogne noire, la perdrix. La réserve comprend à la fois des zones désertiques et montagneuses. C’est un parc où il est interdit de construire des bâtiments d’habitation et de chasser car ce parc est devenu la zone d’une grande biodiversité de la région. Pourtant, les nomades ont toujours le droit d’y vivre avec leurs yourtes sauf dans une zone limitée de pâturage réservée aux chevaux de Prjevalsky. Ayant complètement disparu sur la terre mongole dans les années 1930 à cause des excès de chasses, ces chevaux sont réintroduits avec des grands succès dans trois parcs de Mongolie dont fait partie le Parc de Khustai. La Hollande, la France et l’Ukraine sont les premiers pays qui ont protégé ces chevaux chez eux, dont la source de réintroduction est issue.

 Jour 4 : Lac Oguy – 250 km sur le goudron (4 heures de route hors visites et arrêts)

 Après le petit déjeuner, route des steppes en direction d’Oguy Nuur (lac Oguy), lac de steppe sur lequel on peut observer une multitude d’espèces d’oiseaux.

 Déjeuner en bivouac en route

 Ce chemin à travers les steppes centrales de Mongolie nous permettra de percevoir le mode de vie des nomades et des paysages de steppes.

 Dîner et nuit au camp de yourtes « Khatan Oguy » ou similaire

 Étant le seul lac de la région que nous pouvons visiter sur cet itinéraire, ce lac de steppes Oguy permet de diversifier le voyage. Plaque tournante des oiseaux migrateurs pour ce côté solitaire dans la région, et donne des opportunités d’observer une multitude d’espèces d’oiseaux.

 Jour 5 : Karakorum, première capitale mongole – 90 km dont 70% sur le goudron (deux heures de route hors visites et arrêts)

 Après le petit déjeuner, nous continuons notre route vers Karakorum, la première capitale de Mongolie. Visite de la ville avec son monastère d’Erdenezuu datant du XVIè siècle. Montée sur une colline pour l’aperçu général de la ville.

 Déjeuner en bivouac à côté de la ville

 Transfert vers la célèbre vallée d’Orkhon peuplée de familles nomades dispersées comme des perles avec leurs bétails. Partout, il y a des cavaliers, des enfants à cheval ou à pieds déplaçant leurs troupeaux. La rivière d’Orkhon coupe la vallée en deux en désaltérant tous ceux qui vivent sur ses bords durant les quatre saisons.

 Selon le temps, nous ferons une balade à pied de 1 à 2 heures dans la vallée pour ressentir de plus près le paysage et le mode de vie. Visite des tombes anciennes, antiques traces des ancêtres des Mongols.

 Nuit sous tentes dans la vallée

 En 1220, Genghis Khān décida d'établir la capitale de son vaste empire à Karakorum. L'entreprise fut achevée après sa mort par son fils, mais quatre décennies plus tard seulement, Kūbilaï Khān élut pour nouvelle capitale, l'actuelle Pékin. Karakorum fut abandonnée et plus tard détruite par des hordes de soldats mandchous. Sur les ruines de la ville, on bâtit au XVIè siècle le monastère d'Erdenezuu, qui fut lui-même saccagé pendant les purges staliniennes. Reste quelques vestiges de ce premier monastère bouddhiste du pays et très peu de traces de l’existence d’une capitale.

 Erdene Zuu (les cent trésors) fut le premier centre du lamaïsme en Mongolie. La construction du monastère débuta en 1586 mais ne fut achevée que trois siècles plus tard. Il abrite entre 60 et 100 temples, environ 300 yourtes installées à l'intérieur de l'enceinte et sa population peut atteindre jusqu'à 1 000 moines. Comme Karakorum, le monastère fut abandonné puis dévasté lors de l'invasion des troupes mandchoues. À l'exception de trois bâtiments, tous les temples furent détruits lors des purges staliniennes et d'innombrables moines tués. Malgré les ravages, ce lieu a conservé une bonne partie de sa grandeur passée. Entourés de murs d'enceinte, les trois temples sont dédiés aux trois étapes de la vie de Bouddha : enfant, adolescent et adulte.

 Jour 6 : Vallée d’Orkhon, patrimoine culturel de l’UNESCO – 110 km sur une piste sauvage (3 heures de route hors visites et arrêts)

 Petit déjeuner et départ en direction du sommet de la montagne sacrée Shireet Ulaan  (2 312 m), pour la visite du temple de Tuvkhun.

 En route, visite chez une famille nomade pour la première découverte de la vie des nomades dans leur yourte : découverte des traditions d’hospitalité, première dégustation des produits locaux, conversation intéressante sur le choix et la valeur du mode de vie nomade.

 Notre cuisine de bivouac nous attend pour le déjeuner

 Transfert aux chutes d’Orkhon, jolies petites chutes qui prennent leurs sources dans les Monts Khangai, mais qui peuvent tarir en cas de grave sécheresse. Petite balade à pieds pour la visite.

 Transfert au camp de yourtes pour le dîner et la nuit

 Entouré de roches et de forêts de mélèzes, le temple de Tuvkhun domine et offre une magnifique vue sur la vallée d’Orkhon. Le premier bâtiment, en bois, fut construit par Zanabazar (1651-1654) un personnage central de l’histoire du bouddhisme en Mongolie. Le monastère, détruit en 1688 puis restauré en 1773, a subi de graves dommages pendant les purges staliniennes de la fin des années 1930, alors que le régime communiste de Mongolie tentait d'éradiquer le Bouddhisme du pays. Il subsiste de cette époque deux temples et deux stupas, les autres temples furent construits au XVIIIè siècle. Le monastère a repris son activité en 1992 et des cérémonies bouddhistes y sont célébrées. Le site est enregistré au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1996.

 Jour 7 : Montagnes de Khangai – 110 km sur la piste sauvage (4 heures de route hors arrêts et visites)

 Après le petit déjeuner, piste sauvage dans les massifs verdoyants des montagnes de Khangaї. Cette région de montagnes entre 2000 et 2500 mètres d’altitude est très reculée et offre des paysages splendides.

 Déjeuner en bivouac en route

 Arrêts photo et/ou petite marche facile pour admirer le paysage

 Arrivée aux sources chaudes de Tsenkher qui sont renommées pour leurs vertus curatives et les beautés de ses paysages. Un bain chaud et soirée de détente.

 Dîner et nuit dans un camp de yourtes « Altan Nutag » ou similaire pour le dîner et la nuit.

 Cette contrée de montagnes douces permet de voir des belles parties très sauvages de la région de Khangai. Une soirée au camp de yourtes avec des bains remplis avec l’eau de la source naturelle sulfureuse de 86C permettra de se détendre parmi les beautés de la nature sauvage des montagnes. Leau est directement tirée depuis la source par des tuyaux, et les bains de différentes températures sont entretenus sans interruption grâce au système d’irrigation.

 Jour 8 : Journée traditions dans les vallées de Tsenkher – 20 km sur une piste sauvage (1 heure de route hors visites et arrêts)

 Petit déjeuner au camp. Nous rejoignons une famille nomade pour découvrir d’autres aspects des traditions nomades : découverte des fabrications des différents produits laitiers suivies de dégustations sur place. Participation au montage d’une yourte. Découverte et participation à des jeux traditionnels, tels que les jeux d’osselets, les jeux de chants pour le partage du lait de jument fermenté. Nous pourrons même inviter les voisins pour faire des parties et surtout pour passer de beaux moments d’ambiance avec les nomades. Des rires, des sympathies, des chansons, des partages d’amitiés s’offriront à tous. Cette journée locale nous permettra de comprendre de façon authentique la simplicité et l’hospitalité des nomades mongoles.

 Déjeuner local avec la famille nomade

 Pour ceux qui sont intéressés, une balade à cheval est possible (en option avec supplément)

 Retour au même camp de yourtes pour profiter des bains chauds et/ou pour une détente

 Dîner et nuit au camp

 Jours 9 et 10 : Désert de Bayan Gobi – 200 km dont 80 % sur des routes goudronnées (3,5 heures de route hors visites et arrêts)

 Après le petit déjeuner au camp, route des steppes en direction de Bayan Gobi, beau désert de sable doré entouré par de jolies montagnes rocheuses de Khogno Khan. Ces dunes de sable s’étendent sur plus de 80 km et offrent des paysages somptueux.

 Passage par Karakorum et visite du beau musée de Karakorum contenant les trouvailles prestigieuses des fouilles archéologiques mongolo-allemandes qui conservent des preuves incontournables de son passé.

 Nous passerons une journée complète au désert de Bayan Gobi et au Mont Khugnu Khan.

 Balade à pieds sur les dunes et visite du temple d’Erdenekhamba (appelé autrement « Uvgun Khiid »), niché au sein de la montagne rocheuse de Khugnu Khan.

 Pour ceux qui le souhaitent, une balade à chameau d’une heure est possible (en option avec supplément)

 Nuits au camp de yourtes « Khugnu Khan » ou similaire

 Méchoui, appelé « Khorkhog » chez les Mongols, préparé avec une méthode locale spéciale, cuit devant les clients avec les pierres chaudes et sur un feu de bois (boissons incluses). Le “Khorkhog” est traditionnellement considéré comme une cuisson issue de campagnes guerrières du grand Khan. Pour alléger la charge en matériel, les troupes n'emportaient pas de récipients et faisaient cuire la viande directement dans la peau de l'animal. Cette méthode est encore pratiquée lors de grandes fêtes ou cérémonies familiales. Des pierres rougies dans le feu sont disposées dans la peau d'une chèvre, débarrassée de sa carcasse et mélangées aux pièces de viande débitées au préalable. Ce procédé s'appelle le “Boodog”, mais demande beaucoup de temps de préparation et une excellente technique de dépeçage.

Un mode cuisson plus simple est pratiqué plus couramment, donnant le même goût que le Boodog ; le “Khorkhog” : la viande et les légumes et des pierres rougies sont disposées dans un récipient sur le feu.

 Jour 11 : Route à Oulan-Bator - 280 km sur le goudron (4 heures de route hors visites et arrêts)

 Petit déjeuner au camp tôt dans la matinée. Route en direction d’Oulan-Bator à travers les steppes centrales.

 Dernier déjeuner rapide en bivouac. Après-midi destiné aux achats dans les boutiques de cachemires et de souvenirs.

 Puis en soirée spectacle folklorique et dîner d’adieu

 Nuit à l’hôtel 2* ou au camp de yourtes « Munkh Tenger-2 » à proximité de l’aéroport

 Jour 12 : Oulan-Bator / France

 Transfert à l’aéroport. Décollage à 07h05 à destination de Paris CDG. Correspondance à l’aéroport de Moscou (08h40 / 11h45). Arrivée à Paris CDG à 14h45.

 NB : L’itinéraire et l’organisation de ce voyage peuvent légèrement varier du fait des conditions locales imprévues. Les horaires des vols sont susceptibles d’être modifiés.

Le prix comprend

  • Transport international Paris/ Oulan-Bator, avec Aeroflot
  • Taxes aériennes sur la base de 402 €
  • Tous les transferts et carburant (à Oulan-Bator : bus, en circuit : fourgons 4x4 russes)
  • Le logement pour 2 nuits à l’hôtel 2* à Oulan-Bator (chambres standard double) 7 nuits aux camps de yourtes mentionnées dans le programme (yourte double) 1 nuit sous tentes avec matériels de camping (tentes et matelas) sauf duvets (tente double)
  • Tous les repas (à Oulan-Bator et en circuit : thé, café, eau minérale compris)
  • Encadrement par l’équipe locale : guide-interprète francophone, chauffeurs, cuisinière(s)
  • Entrées aux musées, aux sites et aux parcs nationaux
  • Tous les matériels de cuisine pour les déjeuners en bivouac
  • Journée avec les nomades
  • Grande tente de cuisine prévue en cas d’intempéries
  • Méchoui local en plein air
  • Spectacle folklorique à Oulan-Bator
  • Les pourboires à toute l’équipe mongole (chauffeur, cuisinière, guide, bagagistes)
  • Assurance  responsabilité civiel, assistance rapatriement 
  • l'acompagnement de Paris à paris par un guide de l'AFA 

Le prix ne comprend pas

  • Assurance annulation
  • Frais de visa obligatoire réalisé par vos soins
  • Dépenses personnelles, extra boissons/alcool
  • Supplément chambre individuelle pour la totalité sur voyage : sur demande.

Réservez votre séjour

à partir de 2 850,00 € /personne*
* Champs obligatoires

* En savoir plus dans les conditions générales

Partagez ce séjour avec vos amis

Contactez-nous si besoin

01.45.89.81.44.
sejours@afastronomie.fr